Fontaine zen ou boule-versante

Une grosse sphère de granit (pierre reconstituée) de diamètre 1,40 m affleure la surface d'un plan d'eau carré. Elle est ouverte dans sa partie supérieure et creuse ; quatre jets d'eau (1 à 4 du croquis) l'emplissent en deux minutes environ.

La sphère, exterieurement cannelée, repose sur un chemin de roulement, totalement immergé et composé de galets, qui lui autorise 8 trajectoires (A à H du croquis). Le système de cannelure-galets constitue en fait un énorme engrenage sphérique permettant un roulement sans glissement.

Le remplissage est rendu dissymétrique par le flotteur : le centre de gravité de la sphère s'écarte de l'axe, rendant son équilibre instable. elle s'engage alors au hazard, grâce à un mécanisme interne, dans l'une des 8 voies possibles, déverse environ 200 litres d'eau qui déferlent sur la pente du bassin, puis revient lentement à sa position initiale.

L'ensemble,  très dépouillé, est plutôt méditatif avec un temps d'attente qui prépare l'évènement. C'est une fontaine que l'on regarde.